Les concepts de photographie et de vidéo quantiques sont le fruit d'une recherche visant à établir un parallèle entre le tournant radical pris par la peinture à la fin du XIXème siècle, alors que la photographie prenait son essor, privant les peintres de leur moyen de subsistance – le portait – et le devenir de la pratique photographique contemporaine à l'ère du smartphone.
Quand les peintres de l'époque développaient des mouvements picturaux comme l'impressionnisme, le pointillisme ou le fauvisme, et s'intéressaient, avec l’orphisme, à la théorie des couleurs avec un oeil radicalement nouveau, le cubisme s'intéressait de son côté aux théories scientifiques les plus contemporaines de cette époque pour repenser les théories de la représentation.
Alors qu'en est-il de l'art photographique et de la vidéo aujourd'hui, à l'heure où le smartphone, omniprésent, absorbe une part de plus en plus importante de ces pratiques?
Au lieu de considérer les artefacts résultant de la pixellisation des images comme un mal nécessaire que l'on se doit de tenter de masquer en augmentant toujours plus la résolution des capteurs, la photographie quantique se propose de mettre à profit des phénomènes d'essence quantique (interférences notamment) pour que ces « défauts » servent de base au développement d'un processus créatif de type entièrement nouveau.
À la clef de cette approche, des images hybrides, à la fois figuratives et abstraites, évoluant librement entre photographie et peinture, réminiscentes de la dualité ondulatoire (lisse) et corpusculaire (granuleuse) de la matière qui est l'un des fondements de la mécanique quantique.
D'un point de vue visuel, les photographies quantiques donnent à voir simultanément deux aspects complémentaires de notre monde : le « granuleux » du monde microscopique à l'échelle de l'atome et le « lisse » du monde à notre échelle, cet aspect lisse ne résultant en fait que de la distance d'observation du grain microscopique.
La série « Le clown triste », dont l'une des images est représentée ci-dessous, est le tout premier travail issu de ces recherches.