Grâce au tunnel qu’il creuse dans une pomme, le ver peut passer très rapidement d’un côté à l’autre du fruit sans en faire le tour. En astrophysique, un « trou de ver » permet de manière similaire des voyages accélérés entre deux régions lointaines de l’univers et entre deux instants éloignés dans le temps.
Cet étrange et hypothétique phénomène, que les astrophysiciens nomment également « Pont d’Einstein-Rosen », trouverait son origine dans une sorte de « repliage » de l’espace-temps sur lui-même.
Les trous de vers ont inspiré beaucoup de cinéastes. Les astronautes du film Interstellar disparaissent ainsi dans un trou noir pour ressortir presque instantanément à l’autre bout de l’univers, et l'on peut penser que le tunnel de lumière qu’emprunte le héros à la fin du film 2001, l’Odyssée de l’Espace illustre le même phénomène.
©2019 François J. Bourdoncle