Self-portrait, Saint-Malo, France, June 2017.

Self-portrait, Saint-Malo, France, June 2017.

FOLLOW ME

twitter @fjb_photo
instagram @fjb.photo
facebook @fjb.photo

 

 

ABOUT ME

The rudimentary 6x6 shooter that I was using when I was a young photographer gave me a strong taste for the square format, and neither Polaroid nor Instagram made me change my mind about it. This initial experience had far reaching implications, such as the emphasis on composition, tight framing, and abstraction that always seem to surface in my work. Artists such as Michael Kenna and his minimalist style, or Josef Sudek and his stunning but seemingly uninteresting subjects and compositions also played a large role in my lack of interest for overly complicated or artificially arranged scenes.

Over time, my taste for abstraction and B&W photography grew on me. But one day, wandering in the Alhambra Gardens in Granada, I shot the reflection of a woman in one of the pools, and, later that night, looking at this photo upside down made a strange and dreamlike impression on me. As if I was looking at the real world  "from the other side" — the theme of Antonín Dvorák's opera Rusalka. That's when my work and interest in reflection(s) started. Over time, I understood that I was in fact attempting to create "photographic paintings", and had to accommodate myself to a style that I was not really acquainted with, mixing both color and visually complex environments, closer in spirit to one of my favorite photographers, Ernst Haas.

So that's where I am today, attempting to create abstract, impressionist or surrealist paintings with a dreamlike atmosphere, using shots taken with all sorts of (physical) visual tricks and as little (digital) editing as possible. Further down the road, I also plan to work on the exact opposite, and explore how machine learning technologies can be used to produce physically-plausible, and yet, physically-impossible visual effects and invent new ways to emotionally connect with pictures. 

BIOGRAPHY

At 53, after a long career in science and technology, and more than ten years as an entrepreneur, I decided to take the time to bring my old passion for photography to the next level and become a professional Fine Art Photographer. This recent development in my career is full of surprises, the least of which being that becoming an artist is not that different than being the researcher that I once was.

More information about my career can be found on my LinkedIn profile.

 

À PROPOS

C’est avec un 6x6 argentine que j’ai, très jeune, fait mes premières expériences de photographe. De cette époque, j’ai gardé un goût particulier pour le format carré. Ni Polaroid ni Instagram ne m’en ont ensuite détourné. Les contraintes liées à ce format se sont en fait révélées, le temps passant, comme un véritable enjeu créatif plutôt qu’un handicap. C’est ainsi qu’au cours des années, un goût prononcé pour l’abstraction, les cadrages serrés, les effets de flou et de profondeur de champ s’est imposé à moi. Et que mon style s’est affirmé au contact des œuvres minimalistes d’artistes comme Michael Kenna ou des compositions aussi stupéfiantes que d’apparence banale du poète-photographe Josef Sudek.  Ce cheminement m’a également radicalement éloigné des sujets mis en scène ou visuellement trop complexes.

Mais c’est à Grenade, un soir, en regardant par hasard et à l’envers la photographie du reflet d’une femme dans un bassin – photo prise l’après midi même – que j’ai eu la révélation du climat onirique qui émanait de ce cliché, comme si le sujet se donnait à voir depuis « l’autre côté du miroir » à la manière des personnages de « Rusalka » d’Antonín Dvorák.

De cette expérience est né mon intérêt pour l’univers des reflets. Particulièrement les reflets ondulants et tremblants capables de donner naissance, à travers l’objectif, à ce qu’on pourrait appeler des « peintures photographiques »  proches à bien des égards de la peinture impressionniste. Cette prise de conscience m’a conduit à reconsidérer en profondeur ma manière d’observer, de penser et de prendre des clichés. Je recherche davantage, aujourd’hui, à faire de la peinture par le biais d’effets ou d’illusions d’optique plus ou moins sophistiqués avec aussi peu de retouche numérique que possible. C’est en cela que je me sens actuellement plus proche de l’univers d’un photographe comme Ernst Haas.

L’un de mes objectifs complémentaires, dans le futur, serait de réaliser précisément l’inverse en utilisant des techniques d’Intelligence Artificielle afin de créer des photographies ayant l’air en tout point conformes aux lois de la physique et de l’optique – mais qui pourtant ne le seraient pas – dans le but de faire naître de nouvelles sensations et émotions visuelles.

BIOGRAPHIE

Après une carrière entre science et technologie, dont dix années passées à diriger une entreprise, j’ai décidé, à cinquante-trois ans, de vivre pleinement ma passion : la photographie.

Actuellement, chaque jour qui passe me confirme à quel point les vies de chercheur et d’artiste sont, par bien des aspects, finalement très proches.

Plus d'informations sur mon parcours sont disponibles sur mon profil LinkedIn.